FAROS #2 : Aux Frontières

La revue Faros est une revue bi-annuelle. Elle est née de la volonté de jeunes acteurs de l’art contemporain, du design graphique et de la critique d’art, de créer un objet éditorial ambitieux. Elle se consacre à la création contemporaine, et au regard que portent ses acteurs sur les questions de paysage et de territorialité. Entre présentation de la création actuelle et espace critique et réflectif, Faros affirme l’exigence de son contenu dans la multiplicité des approches et des points de vue. La revue est une surface d’expression pour les artistes, architectes, designers, curateurs, auteurs et autres théoriciens qui questionnent l’espace et ses représentations. Portraits d’artistes, entretiens, essais, articles de fond, fictions et cartes blanches constituent la base de chacun des numéros, générant également leurs partis pris graphiques et iconographiques. Chaque parution est l’occasion de confronter des points de vue et des pratiques diverses autour d’un territoire spécifique.

Numéro 2 — Aux Frontières

Au 13e siècle le terme « Frontière » apparaissait dans le lexique français, il désignait alors les fronts armés se situant aux limites du territoire. Ce mot adopte cependant son sens contemporain avec la fin des grandes découvertes territoriales, ainsi que la création progressive des États-Nations et la pétrification de leurs limites.

Les lignes sur les cartes géographiques sont symboliques : elles ne prennent pas en compte la matérialité des objets qu’elles représentent. Leur réalité physique marque plus ou moins sensiblement les territoires dans lesquels elles s’inscrivent, créant des espaces entre des espaces : des interstices souvent complexes.

Les frontières embrassent des formes variables selon les situations et les contextes géo-politiques. Si elles peuvent être naturelles (cours d’eau, montagnes, etc.), il s’agît surtout d’artefacts. Elles sont mentales avant de devenir physiques (murs, grillages, etc.).

Les échanges commerciaux et les migrations de toutes sortes sont depuis la nuit des temps l’apanage des hommes. Dans le contexte contemporain de monde globalisé les idées d’ouverture et de flux commerciaux et humains prédominent ; au point d’en perdre parfois la notion même de frontière. Cependant traverser une frontière reste, à bien des égards et bien des points de vue, un véritable enjeu.

Comment alors les artistes et les créateurs contemporains perçoivent-ils ces frontières et de quelle manière nourrissent-elles leur production ? La constitution de ces espaces, leurs histoires, leurs formes, leurs destructions et leurs mouvements, les conflits ou les échanges qu’elles produisent sont autant de récits que de sujet de productions plastiques et de thématiques traités dans ce numéro.

Sommaire

Übergang, par Josef Schulz — À la perpendiculaire des frontières, Alain Declercq, par Mai Tran — L’Asymétrie des cartes, par Doriane Spiteri — Entretien avec Marcos Avila Forero, par L’île d’en Face — Tel est pris… Transit, Barthélémy Toguo, par Ilan Michel — Entretien avec Cosimo Veneziano, par Stefania Meazza — Modernités du mur-frontière, par Hélène Vuillermet — Entretien avec Jean-Benoit Lallemant, par Lohengrin Papadato — Le Cerveau Chinois, par Laure Mathieu — La frontière-diaclase dans l’œuvre d’Emily Jacir, par Lina El-Herfi — Ici, là-bas, hommage à Mahmoud Darwich, par Alice Bonnissent — Aux frontières, par Sarah Beaumont — Frontières, lignes imaginaires ? par Marina Seretti — Voir entre les lignes, repenser les flots, par W.Lemal — Maïdan, par Mathilde Vaveau — Projectiles idéaux-scopiques, Nicolas Milhé, par Justine Sevetre — We are French, par Raphaële Bertho — Le Kosovo, cet adolescent en quête de reconnaissance, par Isis Ramirez-Godelier — La ballade de Jérôme & Serge, par Robin Garnier-Wenisch — En couverture, Paranomen

Adresses utiles

Pour commander la revue n’hésitez pas à vous rendre sur le site de la revue : faros-revue.fr

Pour toute question concernant la revue ou l’association vous pouvez joindre l’un de nos membres à l’adresse mail suivante : farosrevue@gmail.com